L'école communale, deux siècles d'histoire
L'école communale
Histoire de l'enseignement
Documents sur l'école
matières d'enseignement
La pédagogie
Post et périscolaire
Découvertes sur l'école
Expositions sur l'école
L'école communale, deux siècles d'histoire
Actualités


 Locations

La location est gérée par l'association "le temps des instituteurs".

Une étude peut être faite suivant vos besoins.

N'hésitez pas à prendre contact avec Guy Dessauw qui vous renseignera plus précisément.

Location des panneaux

"L'école communale, deux siècles d'histoire"


Une exposition pédagogique montrant l'évolution de l'école communale depuis la Révolution jusqu'à la loi d'orientation Jospin.

Elle couvre toute la période d'utilisation du vocable « instituteur ».

Sur chaque panneau, une chronologie permet de repérer les stades de son évolution.

Chaque panneau développe les faits marquants de la période concernée. Cela peut être aussi bien les grandes lois que la vie de l'instituteur, son enseignement ou sa formation.

Les textes facilement lisibles, grâce à la dimension des panneaux, vont à l'essentiel sans répétition dans le temps. Ils sont à la portée de tous.




Composition : 16 panneaux PVC 3 mm , avec œillets ; format 1,00 m x 1,50 m.


Transport en caisse de 80 kg. Dimensions : 1,55 m x 1,10 m x 0,15 m


Location : 350 € pour les deux premières semaines,

            + 100 € par semaine supplémentaire (Prévoir le transport)

Textes du premier panneau

La Révolution jette les bases de l’école publique


Il sera créé et organisé une instruction publique commune à tous les citoyens, gratuite à l’égard des parties d’enseignement indispensable pour tous les hommes. (Constitution de 1791)


Les écoles primaires formeront le premier degré d’instruction, on y enseignera les connaissances rigoureusement nécessaires à tous citoyens, que les personnes de l’enseignement dans ces écoles s’appelleront instituteurs (décret de la Convention du 12 décembre 1792)


Chaque assemblée élabore son projet


Le 14 août 1791, Talleyrand proclame la nécessité d’une instruction primaire universelle et gratuite.

Le 20 avril 1792, Condorcet réunit trois des principes qui régissent notre système d’instruction publique : gratuité, liberté et laïcité, mais ne retient pas l’obligation. La formation doit être la même pour les deux sexes.

Le 13 juillet 1793, Le Peletier de Saint-Fargeau soutient que les enfants appartiennent à la patrie, et les parents n’en sont que les dépositaires. Il préconise que tous les enfants soient regroupés dans des maisons d’éducation communes entretenues par l’Etat.

Le 7 brumaire an II, par décret, Romme prévoit l’établissement d’une école obligatoire et gratuite par commune de 400 à 450 habitants. Les instituteurs, recrutés par des commissions de district, recevront un traitement de 1200 livres.

Le 29 frimaire an XI, c’est le décret Bouquier qui sera voté. A l’obligation scolaire, il associe la liberté, surveillée, d’ouvrir des écoles. Les instituteurs seront salariés par la République, à raison du nombre des élèves qui fréquenteront leurs écoles et seront logés aux frais des habitants.

Le 27 brumaire an III, Lakanal fait adopter par la Convention une nouvelle loi. Il est décidé d’ouvrir des écoles publiques (une pour mille habitants), gratuites, dont les maîtres recevront un salaire uniforme. La liberté de fonder des écoles particulières est reconnue. L’obligation scolaire est abandonnée.

Exposition à Mériel (95) en 2010

Association "le temps des instituteurs"


 Créée le 21 juin 2000, l'association a pour objet :

• de sauvegarder le patrimoine des écoles primaires.

• de faire connaître l'histoire des instituteurs et de l'école publique.

• de louer du matériel et du mobilier à des associations ou des municipalités pour des expositions publiques.

Indication de la période historique et des dates importantes de l'instruction primaire



SECOND EMPIRE

-14 juin 1854: loi Fortoul

-20 août 1866: circulaire préconisant la délivrance de certificats d’études primaires

-1866: Jean Macé fonde la Ligue de l’enseignement

-10 avril 1867 : loi Duruy

Extraits de lois fondamentales pour l'enseignement primaire


Loi Duruy

Présentation des panneaux

Dates de la période concernée


De 1851 à 1870

          Quelques chapîtres explicatifs


Après la dureté, une amélioration.

Les instituteurs se sentent mal aimés et le métier n’attire plus. Les Ecoles Normales manquent de candidats et beaucoup d’anciens normaliens cherchent une autre administration, dès la fin de leur engagement décennal.

Rouland prend en décembre 1860 l’initiative d’un grand concours entre les instituteurs publics laïques sur «les besoins de l’instruction primaire dans une commune rurale au triple point de vue de l’école, des classes et du maître».

Massivement les maîtres réclament des programmes plus complets, une fréquentation plus ré­gulière, une amélioration des locaux et des salaires, la suppression de la surveillance exercée par le maire et le curé et la disparition des déplacements d’office par les préfets.

Il faut attendre Duruy pour voir les instituteurs commencer à relever la tête.

Location de matériel


Presque tout ce que vous trouvez sur ce site peut être prêté sous certaines conditions.


  

- quatre panneaux de couture ; travail d'une élève de l'Ecole normale.


- Nombreux livres scolaires.


- Affiche dans cadre.

Suivant les thèmes ou la période que vous désirez, nous vous faisons une étude personnalisée de vos besoins.

Rien n'est imposé, tout est possible.

Nous nous adoptons à chaque situation.