Les outils pédagogiques
Les appareils de projection à l'école
Les appareils visuels à l'école
La radio télevision scolaire
Groupe Français d'Education Nouvelle
Célestin Freinet
Maria Montessori
Ovide Decroly
L' école mutuelle
Les Ecoles chrétiennes
Périodiques instruction primaire
Maisons d'éditions scolaires
Maisons d'éditions scolaires XXe
La radio télevision scolaire
L'école communale
Histoire de l'enseignement
Documents sur l'école
matières d'enseignement
La pédagogie
Post et périscolaire
Découvertes sur l'école


 Pédagogie

Les outils pédagogiques


4. La radio télévision scolaire

La création de la première section de la télévision française à vocation pédagogique date de 1945.

En 1951, cette section s'organise sous la tutelle du ministère de l'Éducation nationale.

Un service de télévision scolaire est créé en 1952 par accord entre le ministère de l'Éducation nationale et la direction des Programmes de la Télévision française.

Les émissions destinées aux établissements scolaires sont assurées conjointement par le Centre National de Documentation Pédagogique et par le Centre National d'Enseignement par Correspondance.

Il ne s'agit pas, dans ces émissions, de doubler l'effort de vulgarisation et d'éducation générale auquel s'attachent avec succès les services de la Télévision française dans les émissions culturelles destinées au grand public. Il s'agit encore moins de substituer l'écran de télévision aux maîtres, mais leur apporter des possibilités nouvelles parmi lesquelles il leur appartient de faire un choix,  indique la circulaire du 20 avril 1955.

Les producteurs entendent diffuser une documentation vivante et favoriser des observations, des démonstrations, des explications qui ne sont possibles qu'en des circonstances exceptionnelles ou qui exigent un matériel que l'instituteur n'a pas normalement sous la main.

Les programmes sont publiés chaque semaine par la revue L'Education Nationale.

Les Inspecteurs de l'Enseignement du Premier Degré sont appelés à collaborer avec les autorités communales, en vue de mettre au plus grand nombre d'écoles publiques l'acquisition de récepteurs sur les crédits de l'allocation scolaire, dans le cadre d'un équipement rational des écoles.

Les émissions de la télévision scolaire s’adressent alors aux élèves de l’enseignement primaire, secondaire et technique. Les programmes sont publiés au début de chaque année scolaire et collent étroitement aux programmes scolaires officiels. Les émissions préparées par une équipe d'éducateurs et de spécialistes de la télévision s'étendent aussi bien à la littérature et à l'histoire qu'aux sciences. L'heure d'émission se situe en dehors des périodes de diffusion des programmes destinés au public ordinaire.

Devant les difficultés que peuvent éprouver certains maîtres face aux émissions de la télévision dont l'utilisation efficace exige une familiarité réelle avec ce nouvel instrument de diffusion des idées et des connaissances, le service de la télévision scolaire organise des sessions d'études au cours desquelles les enseignants suivent des conférences et participent à des travaux pratiques et exercices destinés à leur faire connaître le fonctionnement des appareils émetteurs et récepteurs, les problèmes que pose l'élaboration des programmes scolaires ainsi que les méthodes pédagogiques adaptées à l'utilisation des émissions. Le service de la télévision scolaire complète cette activité pédagogique en mettant à la disposition des maîtres une publication régulière sous forme de dossiers qui reproduisent certains textes, documents et images utilisés pour l'émission en les complétant de conseils pédagogiques.

La Télévision française, service public, n'émet en 1960 qu'un seul programme à la fois sans couvrir l'ensemble du territoire national.

Durant l'année 1958-1959, les émissions scolaires pour la primaire sont diffusées de 14 h à 14 h 30, le lundi (CM2, FEP) et le vendredi (alternativement FEP et CE).

  

Il existe deux catégories d'appareils :

- Le récepteur à vision directe permet une observation directe des images, sur le tube cathodique formant écran. Le tube de 54 cm de diagonale donne une image très acceptable en plein jour pour 50 à 60 élèves dans une salle de classe de dimensions moyennes.

- Le récepteur à projection, muni d'un tube cathodique très petit (3 x 4 cm), projette une image très lumineuse à l'aide d'un système optique sur un écran de grande dimension ( 1 à 2 m de base). Il est moins lumineux que le précédent et nécessite de faire l'obscurité complète

Les meilleurs emplacements du récepteur à vision directe sont les angles de la classe proches du bureau du maître.

  

En 1962, est créée une structure administrative dénommée « Radio Télévision Scolaire » (RTS), dirigée par Henri Dieuzeide, qui réunit les services de radio et télévision scolaires.

La plupart des émissions de radio et de télévision scolaires sont accompagnées d'une fiche pédagogique. Ces fiches sont distribuées gratuitement aux établissements scolaires publics par les Centres Régionaux de Documentation Pédagogiques, les établissements privés peuvent les obtenir sur abonnement. Ces fiches sont généralement structurées en trois parties intitulées : « Intention pédagogiques », « Contenu de l'émission » et « Suggestions d'utilisation ».

  

La première publication bimensuelle de l'Institut Pédagogique National, le Bulletin de la radio-télévision scolaire sort en janvier 1964 sous la direction de Pierre Chilotti, inspecteur général de l'instruction publique et directeur de l'Institut pédagogique national.

En février 1969, le bulletin prend le titre : Media, revue mensuelle des techniques et des moyens d'enseignement. Chaque numéro, largement illustré, comprend quatre parties essentielles : documents pratiques pédagogiques, perspectives nouvelles, informations, auxquelles viennent s'ajouter des notes bibliographiques, des documents techniques, etc…

  

Ministère de l'Education Nationale.

Calendrier des émissions scolaires, trimestre octobre - décembre 1959.

Service de la Télévision Scolaire INSTITUT PEDAGOGIQUE NATIONAL, 29, rue d'Ulm, Paris Ve.

Petite classe de l'école de la Houssaye Béranger (76), 1974.

On peut observer le poste de télévision et la radio qui servaient pour la radio télévision scolaire.

Chants et récitations

  

- Chants et récitations, diffusés par la radio scolaire, 1961-62, N°2, CM2-FEP-CEG, Institut Pédagogique National.

Chants et récitations :

- Disques Fernand Narhan pour enfants de 5 à 10 ans et pour enfants de 10 à 14 ans. Année 1968-69

- Recueils de chants et de textes récitation.

Ministère de l'Education Nationale, Ofrateme.

Chant & poésie N°2 CM2-FEP, émissions de la radio scolaire 1973-1974.

La radiovision


La radiovision est une émission de la Radio Scolaire illustrée par la projection simultanée de diapositives en couleurs réalisées spécialement pour ces émissions.

La Radiovision unit l'image en couleurs et le son.

Dans le même moment, les enfants observent les diapositives projetées sur l'écran et écoutent l'émission de radio qui les commente et leur donne vie grâce à la parole, aux bruits enregistrés et à la musique. En trente minutes, 15 à 16 diapositives se succèdent à un rythme variant en fonction des sujets présentés. Pour recevoir et utiliser une émission de RADIOVISION, il suffit donc d'avoir un poste, un projecteur de diapositives et un écran.

- Le dossier radiovisuel rassemble sous la forme d'une brochure 21x25, 16 diapositives insérées sous pochette plastique et des textes plus détaillés : commentaires de chaque vue et fiches pédagogiqies.